Sehenswürdigkeiten

  • Re: Europapark
    (11.09.19 21:35) Forum : Quand je relis ce que j'avais écrit il y a 7 ans, cela me fait sourire..... Et sept années ont passé. Je n'y mettrai probablement jamais les pieds. Puis cette idée de mettre les gens dans des parcs de loisir pour qu'ils se divertissent (ou dans des centres commerciaux pour qu'ils achètent) ou encore de transformer des villes en parcs d'attraction comme Venise me posent de plus en plus question. Après, bien-sûr chacun ses goûts !!!...
  • Re: Rothenburg la japonaise
    (03.09.19 15:26) Forum : Rothenburg en 360° :Que de bons souvenirs ! https://www.youtube.com/watch?time_continue=60&v=uk8n2Q80Q68...
  • Re: Diaporama - Brême
    (23.08.19 19:55) Forum : (merci ! )...
  • Re: Füssen/Neuschwanstein/Hohenschwangau
    (20.08.19 15:21) Forum : Mislep a écrit:Je me suis permis de fusionner avec le sujet sur Füssen déjà existant. c'est parfait ...
  • Königswinter (Siebengebirge)
    (18.08.19 13:05) Forum : Sur la rive droite du Rhin au sud de Bonn (accessible en une petit demi-heure en Stadtbahn depuis la gare centrale de Bonn) se trouve la ville de Königswinter (41.000 habitants). La ville en elle-même est d'un intérêt limité: de jolies maisons le long du Rhin, des maisons à colombages ici et là, mais sans plus.K01.jpgL'intérêt de Königswinter est qu'elle se trouve au pied des Siebengebirge, massif montagneux (460m d'altitude au maximum) d'origine volcanique qui doit son nom simplement à ses 7 principaux sommets. Les Siebengebirge sont un lieu de randonnées très apprécié: non loin de la ville, pas très haut, très bien balisé, comprenant quelques monuments historiques. Bref, de nombreux avantages qui en font une région très fréquentée.Le sommet le plus célèbre est le Drachenfels (320m). La ruine à son sommet, dominant le Rhin, a contribué à sa popularité dès le XIXème siècle, à l'époque du romantisme, mouvement fort attaché au Rhin. Ainsi, dès les années 1880, une ligne de chemin de fer a été construite permettant d'amener les touristes des bords du Rhin au sommet du Drachenfels en leur épargnant la peine de la montée à pied.K02.jpgAu sommet du Drachenfels, on trouve les ruines du Burg Drachenfels, château datant du milieu du XIIème siècle. Aujourd'hui, il ne reste pratiquement plus que la tour. Le lieu a été aménagé en restaurant panoramique. Vue sur le Rhin + restaurant + accessibilité en train = foule (vous l'aurez deviné...)K03.jpgEn contrebas, on trouve le château de Drachenburg, construit dans les années 1880 et kitsch à souhait, faisant honneur à la période romantique. Bien que construit en peu de temps, il allie sciemment différents types d'architecture. On reconnaît par exemple un clin d'oeil aux église gothiques dans la partie centrale.K04.jpgK05.jpgL'intérieur est à l'avenant. Construit à l'époque romantique, il fait la part belle à l'histoire et à la culture germaniques. On trouve par exemple des vitraux à l'effigie d'écrivains, poètes et compositeurs allemands. (Le château se préparant à accueillir le tournage d'un film, il n'était pas possible de faire des photos dans les salles déjà arrangées pour le tournage)K06.jpgK07.jpgK08.jpgA côté de Drachenfels se trouve Petersberg (335 m.)K09.jpgAu sommet se trouve un hôtel, ouvert en 1892. L'aspect actuel date des années 1950. L'hôtel est possession de l'Etat. Il accueillait les hôtes de la RFA lorsque la capitale était à Bonn. Depuis le déménagement à Berlin, il continue à accueillir des hôtes de marque ou des conférences internationales.K10.jpgEn descendant la Petersberg par l'arrière, on arrive à l'ancien cloître de Heiterbach. Inauguré à la fin du XIIème siècle, il fut dissous en 1803. De ce premier cloître, il ne reste que le choeur de l'église. Ce n'est qu'après la Première Guerre Mondiale que des soeurs se réinstallèrent sur le terrain, dans de nouveaux bâtiments. Le complexe de bâtiments accueille aussi une maison de retraite, une maison pour mères célibataires, un restaurant ainsi qu'une exposition sur Heiterbach.K11.jpg...
Voir les autres actualités